« Cette semaine permet à certains enfants, plus inhibés que d’autres, de s’extérioriser réellement et d’exister au sein de la classe. Bilan très positif sur tous les plans »